/ avril 28, 2021/ Recettes

La lactofermentation a tout bon : elle permet non seulement de sur-booster vos légumes mais également d’éviter de les jeter ! Vous faire du bien avec une méthode ultra simple et antigaspi… ça vous dit ?


C’EST QUOI ?

lactofermentation zéro déchet antigaspi

Alors la lactofermentation n’est pas en rapport avec une sombre paire de baskets de votre ado qui aurait fermenté par une chaude journée d’été.

Tout d’abord, la lactofermentation permet la conservation de vos légumes de manière ultra simple et pour longtemps. Ensuite, elle vous permet de décupler les ressources de vitamines, minéraux et enzymes de vos légumes. Enfin, vous pouvez utiliser ces légumes en salade, en sandwich, nature, en accompagnement de viandes ou de plats un peu lourd. Bref, vous aurez toujours à portée de main de bons légumes ! Par contre, il faudra éviter de faire cuire les légumes lactofermentés pour ne pas perdre leurs bienfaits.

Le processus de lactofermentation parait complexe et bizarre mais en fait c’est ultra simple ! Cela ressemble un peu au principe de la mise en conserve. Le principe de la conserve consiste à stopper le processus de ranciement en ébouillantant les bocaux pour en chasser toutes bactéries. La lactofermentation, au contraire, va avoir besoin de microbes pour travailler.

Mais attention..de bons microbes !


LE PROCESSUS

lactofermentation zéro déchet antigaspi

Pour faire court, le principe est simple : plonger des légumes dans de l’eau salée, fermez et attendre. Ne vous inquiétez pas, je vous explique la marche à suivre plus bas mais d’abord une explication du processus. POur commencer, le sel contenu dans l’eau va supprimer les agents pathogènes (nocifs) en se nourrissant des glucides contenus dans les légumes et les transformer en acide lactique. Le liquide va donc s’acidifier puis se stabiliser. C’est cela qui va permettre la conservation des aliments pendant trèèèèèèèèèèèès longtemps. Car le fait de plonger les légumes dans de l’eau salée va provoquer une réaction naturelle et surtout la libération de :

  • gaz carbonique : l’air contenu dans les légumes va s’échapper mais rester contenu dans le bocal.
  • enzymes : ce sont des protéines capables de provoquer ou d’accélérer des réactions. On peut citer notamment les enzymes digestives qui participent grandement à une bonne assimilation et acheminement des aliments d’en haut…jusqu’en bas !
  • acide lactique: Il y a des bactéries à la surface des légumes: si on les laisse à l’air libre, ils pourrissent au bout d’un moment. Mais ces bactéries, en l’absence d’air et en présence de sel, vont se mettre à fermenter. Elles vont se nourrir du glucose (sucre) contenu dans les légumes et le transformer en acide lactique. Lors de la fermentation, l’acide lactique augmente, rendant l’eau très acide. Cela empêche le développement de la putréfaction dans le bocal. Lorsque l’acidité du milieu a atteint son maximum, les bactéries lactiques sont à leur tour « digérées », le milieu devient stable et c’est le début de la conservation.
lactofermentation

UNE BOMBE EN DEVELOPPEMENT

lactofermentation zéro déchet antigaspi

Passé ce moment un peu technique et pas forcément passionnant pour certains, voici le moment de vous dire ce que peut vous apporter la lactofermentation : des aliments faciles à digérer et décuplés en nutriments, enzymes et vitamines. En effet, du fait de la macération pendant des semaines, les légumes vont avoir le temps de, non seulement développer des enzymes qui vont favoriser la digestion, mais aussi de décupler les vitamines qu’ils contenaient déjà.

Car l’énorme avantage réside dans le fait que la lactofermentation va rendre les aliments plus digestes. Ils seront donc plus facilement assimilables par l’organisme. En effet, ces aliments prédigérés par le sel vont pouvoir apporter tous leurs bienfaits sans demander de travail à l’organisme. Mais en plus de cela, la lactofermentation permet d’avoir des probiotiques maison ! Rappelez-vous les petites bactéries lactiques; elles vont développer plusieurs souches de bactéries qui vont permettre de prendre soin de votre flore intestinale.

C’est pour cela qu’il faut en consommer très peu au début (= l’équivalent d’une cuillère à soupe).

idées recettes


ON PASSE A LA PRATIQUE !

y’en aura pour 5 minutes…

lactofermentation zéro déchet antigaspi

MATERIEL NECESSAIRE :

  • un bocal avec un joint en caoutchouc type « Le Parfait »
  • Du sel pur et non trafiqué
  • Des légumes !!!
lactofermentation zero dechets

PROCEDE :

  • Tout d’abord, ébouillantez votre bocal afin de le désinfecter.
  • Puis épluchez vos légumes avant de les râper ou de les couper en petits morceaux. Vous pouvez utiliser les légumes dont vous ne savez pas quoi faire, ou si vous partez en vacances, pour éviter qu’ils ne finissent à la poubelle !
  • Ensuite, délayez 15 grammes de sel (l’équivalent d’une cuillère à soupe) dans 500ml d’eau froide (minérale ou filtrée si possible). Attendez bien que le sel soit soit totalement dissout.
  • Mettez alors les légumes coupés dans le bocal en tassant bien avec le dos de la main ou une spatule plate. Ne remplissez pas jusqu’à ras bord: les légumes devront être immergés dans le liquide.
  • Puis, versez l’eau salée dans le bocal en recouvrant bien les légumes et en laissant 1 petit centimètre en haut.
  • Enfin, fermez le bocal.
  • Laissez à température ambiante pendant 3-4 jours le temps que la fermentation commence. Ensuite, disposez le bocal dans une pièce fraiche (cave, grenier, garage) pendant au moins 3 semaines.

Attendez 1 mois complet avant d’ouvrir votre bocal. Ne consommez qu’une cuillère à soupe par jour au début afin que votre microbiote s’adapte. Vous pourrez en consommer plus par la suite en écoutant votre corps et la façon dont il réagit !!!!

lactofermentation
Tassez bien les légumes
lactofermentation
Ajoutez la saumur (eau + sel)
lactofermentation
Fermez le bocal

Ensuite, quand vous aurez compris le principe, amusez-vous à varier les goûts en ajoutant des herbes ou des condiments comme du thym, du poivre, des herbes ou des baies…!

Maintenant, à vous de jouer et à vous les bons légumes plein de vitamines !

Puis. Donc. Mais. Alors. Cependant. Puis. Donc. Mais. Alors. Cependant. Puis. Donc. Mais. Alors. Cependant. Puis. Donc. Mais. Alors. Cependant. Puis. Donc. Mais. Alors. Cependant.

legumes lactofermentation

QUESTIONS / REPONSES

lactofermentation zéro déchet antigaspi


Que pensez-vous de la lactofermentation ? Avez-vous l’habitude d’en faire ?


Cet article vous a plu ?

On continue ?

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
Vous souhaitez partager cet article ?
Je choisis
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires