/ juin 5, 2019/ ... pour son bien-être, on s'y met !

Pourquoi ne pas faire son baume à lèvres à la maison ? Avec 5 ingrédients seulement, vous aurez un hydratant naturel pour toute la famille. Et quand on analyse les étiquettes des produits du commerce, il est temps de prendre soin de nous et surtout de nos enfants !

Tour d’horizon des baumes du commerce

Pour commencer, tous ne sont pas mauvais. Heureusement ! Mais encore une fois, il faut décrypter les étiquettes pour trouver le bon produit.

Et lorsque l’on voit ce que contient certains de ces petits tubes, c’est assez effrayant !

Les ingrédients des baumes

Pour ne pas vous infliger un liste digne de celles de mes enfants à Noël, je ne vais vous en citer que trois :

  • Tout d’abord, on trouve l’Ethylhexyl Methoxycinnamate : il entraîne une perturbation des œstrogènes et de la fonction thyroïdienne.
  • Ensuite, il y a le BHT : cet antioxydant est un perturbateur endocrinien. Il n’est éliminé du corps humain que à 50 %

Le gros point noir avec ces deux produits, c’est qu’ils sont appliqués sur des zones sensibles (muqueuses fines). Les risques sont donc décuplés au vu des applications répétées voir des ingestions (c’est inévitable à moins de rester bouche immobile jusqu’à l’absorption totale du produit !).

En découvrant cela, je me suis rappelé le nombre de fois où j’ai tartiné mes enfants avec ce petit tube, surtout l’hiver !

  • Après, on trouve les Moah et les Mosh (à ne pas confondre avec le dessin animé Moi, Moche et Méchant !) :

Les Mosh (Mineral Oil Saturated Hydrocarbons) sont des hydrocarbures saturés et les Moah (Mineral Oil Aromatic Hydrocarbons) sont des substances issues d’huiles minérales. Ils sont susceptibles de provoquer des tumeurs dans les ganglions lymphatiques, le foie et la rate.

Mais le plus grave c’est qu’ ils peuvent ne pas figurer sur la liste des ingrédients. On pense donc acheter un produit sain alors qu’il n’en n’est rien. Les industriels chercheraient-ils à cacher quelque chose ? Si vous voulez voir cette enquête d’UFC que choisir, c’est assez édifiant !

L’alternative

baume à levres

Alors oui j’aurai pu acheter un stick à lèvres bien noté du commerce. Mais c’était un nouveau défi à relever pour moi (après mon shampoing solide) de voir si je pouvais faire mieux, plus simple et à quel prix.

C’est pourquoi je me suis tournée vers la préparation de mes petits pots de baume à lèvres. Il y a pas mal de recettes sur internet et au fil des essais j’ai trouvé une consistance qui convient aux enfants et à nous : ni trop compacte ni trop fondante. Maintenant, chacun a le sien à la maison. Pour ne pas les confondre, nous avons tous une couleur. Vous pourrez en trouver sur internet (ici par exemple).

Est-ce moins cher ?

Les prix des sticks (valables) du commerce varient entre 2 et 5€ pour un tube de 4 grammes. J’ai calculé le coût pour mon pot de 10 grammes, cela me revient à 0,50 centimes. A ce prix là, je râle moins quand les enfants les oublient à l’école !

Maintenant, passons aux ingrédients :

ingrédients baume à levres

Si je vous dis qu’un baume du commerce peut contenir jusqu’à 47 ingrédients, vous devez sûrement vous demander pourquoi ?

Et bien moi aussi. Outre les composants nocifs, les industriels doivent chercher la moindre économie pour faire rentrer autant d’ingrédients aux noms scientifiques incompréhensibles dans un petit tube de 4 grammes ! D’autant que le mien n’en comporte que 5 et que je ne vois pas ce que je pourrai rajouter de plus pour qu’il en soit meilleur !

Voici donc ceux que j’utilise et qui fonctionnent à merveille :

  • Le beurre de karité : il est plus crémeux que l’huile de karité, il est extrêmement nourrissant et réagit moins aux températures que l’huile de coco (qui fond au dessus de 20°)
  • L’huile végétale : J’ai pris olive car elle nourrit, protège et tout le monde l’a dans ses placards. Vous pouvez bien entendu en choisir une autre (avocat, amande douce, abricot …)
  • La cire d’abeille : elle permet de solidifier la préparation
  • Le beurre de cacao : il est réparateur et laisse un film protecteur à la surface de la peau
  • La vitamine E : c’est un conservateur liquide

Vous trouverez tous ces ingrédients facilement dans n’importe quel magasin bio.

Vous êtes convaincus ? Je vous explique comment faire.

Les proportions

          • 5 gr de beurre de karité
          • 2 gr d’huile d’olive
          • 1,5 gr de cire d’abeille
          • 1,5 gr de beurre de cacao
          • 2 gouttes de vitamine E

Matériel

          • 2 casseroles pour faire un bain marie
          • une cuillère mesure ou une balance de précision
          • une petite cuillère pour mélanger
          • un petit pot pour mettre le baume

Le plus pratique pour cette recette est la cuillère mesure je trouve. Vous en trouverez dans toute boutique liée à la cuisine ou même chez Ikea (ici).

Préparation

baume maison
  • Bien laver et désinfecter vos ustensiles.
  • Mettre tous les ingrédients à chauffer au bain-marie à l’exception de la vitamine E.
  • Quand les billes de cire d’abeille sont toutes fondues, retirez du feu.
  • Versez deux gouttes de vitamine E.
  • Mélangez bien et versez dans votre pot (attention, en fonction de la température de votre pièce la préparation peut vite se durcir. Remettez alors un peu dans l’eau chaude si besoin pour refaire fondre).
  • Puis attendre que le baume durcisse avant de s’en servir.
diy stick a levres
stick à lèvres maison

Et c’est tout ! Vous admettrez que c’est assez simple !

Pour mes prochains baumes, je voudrai essayer de les parfumer. Cela me rappellera les pots que l’on avait “ado” saveur « melon » et « kiwi » !!! Je vous donnerai les recettes !


Faites-vous vos baumes à lèvres maison ?

Avez-vous envie d’essayer ?

Avez-vous déjà bataillé pour trouver les composants des produits ?


Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous souhaitez partager cet article ?

Un commentaire ? c'est à vous !

avatar
  S’abonner  
Notifier de