/ octobre 23, 2019/ ... autour de nous, on découvre !

L’aquaponie est un mini écosystème autonome : les poissons participent à la croissance des plantes. Mais le gros avantage est que vous n’avez plus à changer l’eau de votre aquarium !

J’ai été ravie d’écrire ce billet d’autant que mes deux garçons y ont contribué ! Allier une passion pour les plantes et l’autre pour les poissons autour d’un projet commun était un joli challenge.

Comment cela a commencé…

Intriguée par les nouvelles cultures émergentes (réchauffement climatique oblige!), j’ai été intriguée par celles dites « -ponie » : hydroponie, aéroponie et aquaponie.

La dernière me plaisait tout particulièrement car c’est un cycle naturel autonome (je vous explique cela plus bas).

Mais concernant mes enfants, je commençais à me lasser de la question qui revenait en boucle :

“On peut avoir un poisson ??? S’il te plaiiiiiiiiiiiiiiit…”

Parce que oui c’est sympa un animal mais au final qui est-ce qui s’en occupe et qui doit le caser dans le coffre de la voiture en vacances ? C’est bibi !

Je leur ai donc parlé de l’aquaponie, et ils ne voyaient pas bien pourquoi je voulais mettre un poney dans la baignoire. Force est de constater que ce mode de culture n’est pas encore connu !

En expliquant que des poissons faisaient pousser des plantes et que le changement d’eau du bocal n’était plus de corvée, cela a attisé leur curiosité et ils se sont donc renseignés sur le sujet.

Voici donc le fruit de nos recherches et l’introduction de notre famille à une nouvelle façon (peut-être) de faire pousser sa ciboulette de manière peu traditionnelle.

plantes en aquaponie
Une parfaite cohabitation !

Pourquoi avons-nous choisi l’aquaponie ?

Alors déjà, il faut que je vous dise qu’à l’explication de notre projet, nous avons perdu en crédibilité chez certaines personnes !!!! Sainte-Anne n’était pas loin !

Pour vous assurer que nous ne sommes pas fous, l’aquaponie est en réalité une culture très ancienne. Elle existe depuis les Maya et s’est développée en chine pour la rizipisciculture.

L’ aquaponie est un équilibre entre la vie marine et terrienne. Ce système fonctionne en circuit fermé et est complètement autonome. Les poissons produisent des déjections. Les bactéries, naturellement présentes dans le système, transforment l’ammoniac contenu dans les déjections en nitrites, puis en nitrates. Ces nitrates servent à la croissance de la plante. La plante assimile les nitrates et purifie l’eau.

JE SENS QUE JE VOUS PERDS….! Explication en dessin :

aquaponie

Caractéristiques principales de l’aquaponie

  • Il n’y pas d’apport d’engrais. Par contre, il faudra nourrir les poissons !
  • L’énorme avantage de ces cultures réside dans la consommation en eau bien inférieure à l’ agriculture traditionnelle et l’inexistence de pesticides.
  • Tous ces modes de culture ne sont pas considérés bio car les plantes ne poussent pas en pleine terre. Ils le deviendront peut-être un jour !

Ce qui nous a plu, c’est ce rapport de cause à effet entre les plantes et les poissons. L’un est utile à l’autre et inversement. Si l’un se porte mal, l’autre en pâtit. Sans rentrer dans des considérations philosophiques, je trouve qu’il y a un certain message humain derrière. La main de l’homme est quasi inexistante si ce n’est pour nourrir les poissons. Chacun a sa place dans ce petit écosystème naturel !

Comment avons-nous procédé ?

Il y a de plus en plus de produits qui arrivent sur le marché.

Nous étions tenté par un model de chez Végétalium. Mais ayant déjà un aquarium, nous avions “bidouillé un système se rapprochant de leur model. Malheureusement, notre bricolage n’a pas tenu bien longtemps ! Mieux vaut se fier aux professionnels !!!

Nous avons donc opté pour un système trouvé en jardinerie : il semblait simple d’utilisation sans réglages compliqués ce qui est indispensable avec des enfants.

La Cocoplant est un système de filtration basée sur l’aquaponie : le support des plantes est une noix de coco, en parfait adéquation avec le milieu naturel d’un aquarium. Une petite pompe assez discrète et silencieuse achemine l’eau jusqu’aux plantes dans la noix de coco remplie de billes d’argiles. Elle en ressort par une fente sur le tiers bas de la coco.

Le fournisseur préconise trois sortes de plantes.

  • La Pothos
  • La Spathiphyllum
  • La Chlorophytum
La pothos
La spathiphyllum
La Chlorophytum

Une fois installé dans l’aquarium, le cycle peut commencer. 

Notre aquarium – aquaponie

Gage que cet aquarium est bien un projet familial…. la déco ! Personellement, j’aurai plus opté pour des coquillages ou autre figurines plus design mais je n’ai pas pu m’imposer : 2 contre 1 !

aquaponie dans un aquarium
L’aquarium transformé en aquaponie
cocoplant : aquaponie en aquarium
Les racines des plantes baignent dans l’eau de la coco.
aquaponie
Et voici Stuart !

Bilan

Cela fait 2 mois que Stuart fait pousser nos plantes. Enfin pousser, pas encore, mais au moins elles ne sont pas mortes ! L’eau est toujours propre et ça, c’est quand même assez génial ! On nettoie de temps en temps la vitre intérieure avec une raclette spéciale et c’est tout ! Plus besoin de changer l’eau !

l'aquaponie dans un aquarium
Un mini écosystème

Maintenant, on attend patiemment que les plantes grandissent et si tel est le cas, on s’essaiera à d’autres variétés. Les enfants ont déjà une longue liste mais nous partirons sans doute sur des plantes robustes comme vu ici.

On ne manquera pas de partager cela avec vous !


Que pensez-vous de ce mode culture ?

Etes-vous tenté d’essayer dans votre aquarium ?

Si vous avez des poissons, êtes-vous tenté de ne plus avoir à changer l’eau ?


Cet article vous a plu ?

Vous souhaitez partager cet article ?

6
Un commentaire ? c'est à vous !

avatar
  Je choisis  
plus récent plus ancien
Notifier de
La Raie Créative
Invité

Alors là je suis joie et bonheur de découvrir l’aquaponie (j’ai aussi pensé que cela avait un rapport avec les poneys ^^). On a eu un poisson de fête foraine qui a vécu bien plus longtemps que je ne l’espérait, malgré un aquarium constamment marécageux. Avec ce système je vais pouvoir envisager à nouveau de prendre un poisson pour Loulou … et mettre encore plus de plantes chez moi.

Céline
Invité

Bravo c’est génial. Je connaissais l’aquaponie comme mode de culture et je n’aurai pas pensé le faire à la maison. Ca tombe bien les filles doivent changer leur aquarium. Je vais approfondir le sujet et epingler ton article.

yasmine
Invité

J’adore le concept, parce que je voulais un poisson rouge, et les plantes, je trouve ça tellement beau.
Ca aurait été un rêve pour moi, si je n’étais pas une serial killeuse des plantes, j’arrive à tuer un cactus. Et les poissons rouges je n’ose même pas en parler.